Hugo et les allergies alimentaires

 

Je vous propose de découvrir le livre de Nelly. Très belle rencontre avec Nelly via les réseaux sociaux, rencontre de maman d »enfants allergiques. On se comprend à demi-mot, des rires sarcastiques sur des situations, des coups de cœurs, des maux… J »ai eu envie de vous faire découvrir Nelly et son livre « 130 Recettes pour allergies sévères ». L »interview est volontairement longue, mais les mamans confrontées aux allergies se retrouveront dans leur quotidien en lisant le parcours de Nelly…Je vous souhaite une bonne lecture et une belle découverte.

Nelly Sabot en quelques mots : qui êtes vous, où vivez-vous que faites-vous actuellement….

Grande asthmatique en étant enfant j’ai été sensibilisée très tôt à l’influence de l’alimentation sur la santé, par mes parents qui cherchaient avec beaucoup de détermination un moyen d’améliorer mon quotidien.

La notion d’allergies alimentaires a alors été abordée, mais à l’époque, les tests étaient axés sur les allergies respiratoires…
Aujourd’hui je suis une maman, trentenaire, dont le petit garçon est poly-allergique. Mon principal but est de l’aider à bien grandir, à profiter des joies de la vie, et à s’intégrer correctement dans la société, parce que les allergies, même sévères, sont trop souvent considérées comme une tare et sont à l’origine d’exclusions .
Je souhaite également aider les familles dans le même cas que nous, c’est pourquoi j’ai créé un blog que j’alimente avec toutes les informations utiles que je parviens à trouver. Ce blog se veut être un « lieu » de communication également, parce que l’on se sent moins seul en rencontrant des personnes vivant une expérience similaire à la nôtre.
Voici le lien pour y accéder :
http://www.les-recettes-d-hugo.com

Vous pouvez également me retrouver sur Facebook où j’ai ouvert une page : Hugo et les allergies alimentaires.  

Qui est allergique chez vous ? 

J’ai senti très tôt qu’Hugo avait un problème avec le lait. A la maternité, après chaque tétée, il se tordait de douleur et régurgitait beaucoup…Je l’ai allaité pendant 8 mois, mais en consommant des produits laitiers que je lui ai forcément transmis. Il a souffert pendant plus de 20 mois de Reflux Gastro Œsophagien, pendant plusieurs mois d’eczéma, de soucis respiratoires…

Les médecins le gavaient d’antibiotiques, de cortisone sans jamais tenir compte de mes doutes sur le lait.

Quand je l’ai sevré, j’ai décidé moi-même de lui donner du lait de soja…mais vers l’âge de 10 mois il a fait un œdème de Quincke en mangeant un petit pot bio contenant un soupçon de crème…et nous avons eu très peur !

A l’hôpital, son cas a été pris au sérieux et des tests ont enfin été pratiqués !

Des allergies ont été détectées, les plus courantes, mais nous en découvrions d’autres à chaque visite chez l’allergologue…et j’attendais toujours d’avoir testé un aliment avant de l’introduire dans le régime d’Hugo.

La liste des allergènes s’est allongée au fil du temps et avec elle, notre vie a été complètement chamboulée :

Laits animaux, viande de bœuf et de veau, œufs, crustacés, blé et céréales contenant du gluten, sarrasin, quinoa, arachide, noix, pistache, mandarine, asperges, blettes, épinards, poireaux, oignon, persil, petits pois et pois chiches, lupin, câpres, pignons de pin, moutarde, poivre, curry.

Votre quotidien de maman d »enfant allergique (repas sorties vacances) ? 

Pour être disponible pour Hugo, j’ai arrêté de travailler. Ses allergies et sa grande fragilité au niveau ORL et respiratoires n’étaient pas compatibles avec une activité professionnelle…d’autant plus que nous ne trouvions pas de nounou : certaines ne voulaient pas « s’embêter » à garder un enfant allergique pour un salaire équivalent à celui d’un enfant « normal » (eh oui, c’est ce qu’on nous a dit !), les autres ont eu du mal à nous convaincre de leur sérieux et de leur réactivité en cas de problème.

Le quotidien d’une maman d’enfant allergique n’est pas toujours simple, car elle ne peut jamais avoir l’esprit vraiment tranquille : le danger est partout dès que l’on sort de chez soi !
Une maman d’enfant allergique ne peut pas, même exceptionnellement juste faire réchauffer un plat préparé, acheter une pizza ou aller au fast-food du coin.
Quand nous partons en vacances, il me faut prévoir d’apporter avec nous des « provisions », non pas pour faire des économies, mais pour avoir sous la main les produits qui nous sont indispensables. Pour cela il faut penser à les commander à l’avance auprès de sites spécialisés comme Allergie & Co.
Même en vacances, nous n’allons pas au restaurant, nous ne mangeons pas de glaces, de crêpes ou d’autres gourmandises tant prisées par les touristes…
Nous partons toujours dans des appartements où nous pouvons cuisiner et où nous disposons d’un lave-vaisselle pour pouvoir nettoyer toute la vaisselle efficacement avant de l’utiliser pour éliminer les traces d’allergènes laissées par nos prédécesseurs. Par ailleurs nous louons toujours des appartements où les animaux ne sont pas autorisés, Hugo étant aussi allergique aux chats…
Je ne travaille pas pour qu’Hugo puisse manger à la maison à midi…mais il arrive qu’il ait envie d’être avec ses copains. Dans le village où nous habitions sa présence n’était pas vraiment souhaitée, mais il y est allé une fois.
Dans notre nouvelle école il n’y a aucun souci : les menus sont affichés à l’avance pour que je puisse confectionner un panier-repas ressemblant et chaque détail a été étudié avec moi…ce que j’ai apprécié.
Pour le moment Hugo n’a pas éprouvé le besoin de s’y rendre, mais malgré tout, je sais que ce jour-là mon téléphone portable ne me quittera pas et la peur non plus. Malgré toute la bonne volonté du personnel péri-scolaire un accident est possible : les enfants peuvent mélanger leurs couverts, mettre des aliments adangereux dans l’assiette d’Hugo…bref, tant que cela sera possible, la présence d’Hugo à la cantine restera exceptionnelle.
Quand nous sortons, même pour un temps très court, en dehors de chez nous, nous n’oublions jamais la trousse d’urgence avec anti-histaminique, Ventoline, comprimés de cortisone et Anapen…
Il n’y a pas vraiment de place pour l’improvisation dans la vie d’un allergique. Cela dit, même si les allergies nous empêchent de manger tout ce que l’on veut, même si elles nous rendent plus méfiants, plus prudents, elles ne nous empêchent pas de profiter d’autres plaisirs…Hugo et sa joie de vivre permanente en sont la preuve

Et votre livre, pourquoi comment et qu »y a t »il dedans ?

Lorsque le diagnostic est tombé pour Hugo, il nous a fallu vider le contenu de nos placards et changer nos habitudes en cuisine…cela n’a pas été simple au début, car j’ai fait beaucoup d’essais culinaires et puis parce que la peur de l’erreur éventuellement fatale était omniprésente. Nous ne connaissions pas encore tous les allergènes dangereux pour Hugo et tant que nous ne les avions pas testés chez l’allergologue je ne prenais pas le risque de lui donner de nouveaux aliments.

Nous ne connaissions pas non plus tous les mots désignant la présence de lait de blé ou d’œufs dans les compositions des produits achetés (sirop de glucose, caséine, lisozyme…) et dans le doute nous nous abstenions.
Mon mari et moi avons donc fait beaucoup de recherches à ce niveau-là.
Nous avons aussi décidé de manger comme notre fils, pour qu’il ne se sente pas exclu à la maison, mais aussi pour qu’il n’y ait aucune trace d’allergènes chez nous, afin de limiter les risques d’accidents.
Lorsque nous avons recherché des livres de recettes et/ou de conseils pour nous aider, il y a 6 ans de cela nous avons eu beaucoup de mal à en trouver qui satisfassent nos besoins, car les recettes ne contenant pas de blé contenaient du lait ou des œufs ou inversement…
Je me suis donc lancée car il fallait absolument que nous puissions manger avec plaisir, tout en gardant un certain équilibre.
Plusieurs fois des proches qui sont venus manger à la maison ont été agréablement surpris par les plats que j’avais concoctés. Ils m’ont alors suggéré de me mettre en quête d’un éditeur.
Mon mari m’a aussi fortement encouragée à faire publier mes recettes…et ce n’est qu’au bout de quelques mois que je me suis décidée, dans l’objectif d’aider les personnes dans le même cas que nous.
.
Au cours des 127 pages de « 130 recettes pour allergies sévères« , pour un prix de prix maximum de 12,90 €, vous découvrirez des recettes « vite faites » ou plus élaborées, exotiques ou traditionnelles qui trouveront leur place en toutes occasions, au quotidien comme lors des jours de fêtes. Disponible en version papier et ebook.

Qu »est-ce que vous aimez chez Allergie and Co ?

Allergie & Co a été créé par une maman d’enfants allergiques comme moi…elle ne peut donc que comprendre quelles sont mes préoccupations et mes priorités. C’est une personne avec qui on peut communiquer.

Le site quant à lui est coloré et gai et je trouve la recherche par allergènes à exclure très pratique !
Enfin j’aime beaucoup consulter le blog, que je trouve très intéressant.

Votre produit chouchou chez nous ?

Mon produit chouchou serait les lasagnes de riz bio, qui permettent de faire des plats assez appréciés. Pour Hugo, c’est plutôt les sucettes Candy Tree, sans blé ni lait et de surcroît bios !

Un conseil pour les mamans ?

 

 Le conseil que je pourrai donner aux mamans, c’est de ne pas s’affoler à l’annonce du diagnostic. Votre enfant ressent tout ce que vous ressentez et le fait de suivre un régime alimentaire très strict ne l’empêchera pas d’être heureux, car le plus important c’est l’amour que vous lui portez.

Pour mieux vivre les allergies, je pense qu’il faut absolument pouvoir entrer en contact avec d’autres parents dans le même cas, ne pas rester isolé(e). On se passerai volontiers des allergies et il arrive qu’on envie ceux qui n’en souffrent pas ; cela dit, grâce à elles on bénéficie d’un lien exceptionnel avec son enfant et on fait de belles rencontres !

Complétez cette phrase ?

Comme le dit l’une de mes amies quebecoises, « on ne peut pas manger ce qu’on veut mais on peut tout faire ! » En résumé parce qu’être allergique n’empêche pas d’être heureux !

 Une recette fétiche de votre livre et un menu idéal ?

Ma recette fétiche ? C’est difficile à dire…selon l’occasion et l’humeur du jour cela peut changer. Le Risotto de Penne aux artichauts et au chorizo…et le pain d’épices 😉 font partie de mes recettes fétiches.

En entrée brochettes d’escargots et salade verte à la vinaigrette au citron et au miel

En plat, filet mignon à l’italienne et mousse chaude de céleri-rave

En dessert, tarte au citron.

 

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *